La voie lactée des femmes de l’Oubritenga

Burkina Faso

Une filière lait locale, durable et inclusive pour renforcer la résilience des éleveuses burkinabès

Après avoir soutenu pendant 12 ans le développement d’élevages de volailles et de chèvres à viande au sud et au nord du pays, Elevages sans frontières s’est engagée en 2020 dans le renforcement des filières laitières, bovine et caprine. Elevages sans frontières soutient les productrices et transformatrices de lait de la région du Plateau Central pour une plus grande autonomie des femmes, une meilleure valorisation du lait local et un meilleur accès des consommateurs à un produit de terroir.

Le contexte

Le Burkina Faso est un pays sahélien à faible revenu et aux ressources naturelles fragiles et soumises aux aléas du changement climatique. L’agriculture est majoritairement familiale et emploie 80% de la
population active pour contribuer à seulement 30% au PIB. Le pays dispose d’un important potentiel laitier (bovins, ovins, caprins).

Les femmes sont au cœur de l’économie laitière locale : elles participent aux soins donnés aux animaux, gèrent la traite et la vente du lait tandis que les hommes préfèrent veiller au maintien du «
capital sur pied » mais les revenus tirés de cette vente restent faibles.

Marquée par la saisonnalité et la difficulté de conservation, la production de lait local fait face à la concurrence du lait en poudre importé, vendu 30 à 50 % moins cher. La faible productivité des
élevages laitiers et le manque d’organisation, de formation et d’équipement des acteurs économiques de la filière laitière locale freinent l’expression de son potentiel.

Pourtant, la demande locale en produits laitiers est forte et le soutien à cette filière traditionnelle est fondamental pour contribuer au développement local du pays.

Le projet

Le projet contribue à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté et des inégalités au Burkina Faso. Il vise à appuyer le développement d’une filière laitière locale, durable et inclusive dans la province de l’Oubritenga, en renforçant notamment les femmes dans cette filière stratégique. Pour cela, le projet intervient sur 4 axes :

● Amélioration de la production laitière et de la résilience des systèmes d’élevage

● Expérimentation de l’élevage caprin laitier conduit par les femmes

● Développement d’un circuit court, juste et équitable pour une offre de produits laitiers de qualité

● Promotion des produits issus de la filière laitière locale auprès des consommateurs

Zone d'intervention : Province de l'Oubritenga

Les partenaires opérationnels

Les partenaires financiers

Des nouvelles du terrain

Retour terrain 15/04/21 – Des femmes éleveuses burkinabè ont décidé d’emprunter la Voie Lactée 

Actu
Témoignages

Témoignages de Abzèta Bande, éleveuse de vaches laitières et Mariam Dicko, éleveuse de chèvres laitières

Actu

Aida Kiwalo, chargée de projet APIL nous donne des nouvelles du projet “La voie lactée des femmes de l’Oubritenga”

Des nouvelles du terrain

Sylvain Gomez

Coordinateur régional Afrique de l'Ouest

sylvain.gomez@elevagessansfrontieres.org