[Témoignages] En Zambie, la bonne santé des animaux et des hommes est un enjeu majeur !

PARTAGER

Melick et Malambo sont bénéficiaires du projet « Des Lions et des Vaches » en Zambie. Ils ont tous les deux bénéficié du projet communautaire vétérinaire mené par notre partenaire Melindika.

Ce projet consiste à mettre en place des services vétérinaires à l’attention des éleveurs des communautés. Des ateliers et campagnes de sensibilisations sont organisés pour garantir la santé des élevages et des hommes. Les assistants en santé animale formés par Melindika sont présents dans la majorité des villages soutenus par le projet pour assurer les soins de base et vaccinations, vendre des produits vétérinaires et former les éleveurs en santé animale.

En améliorant la santé des troupeaux, le projet contribue à la sécurisation des moyens d’existence essentiels à la survie des populations de la chefferie Musungwa.

@Mélindika

Malambo Hamane, assistant en santé animal et éléveur bovin, village d'Ibula

Je m’appelle Malambo Hamane, j’ai 35 ans et 2 enfants de 8 et 5 ans. Je viens du village d’Ibula situé dans la chefferie de Musungwa en Zambie. Je vis de l’agriculture. Depuis plusieurs années maintenant, je suis aussi Assistant en Santé Animale auprès de SOLEWE, pour mon village.

L’élevage n’est vraiment pas facile. Le principal challenge concerne les médicaments. Si les animaux ne sont pas bien traités comme, par exemple, un mauvais dosage ou alors un médicament pas adapté, cela conduit à une baisse voire à un échec de production. Rien n’est facile. Le pâturage est aussi très difficile car je n’ai pas de main d’œuvre pour emmener mon troupeau pâturer dans les plaines. Cela rend le pâturage très limité. Et si mes vaches ne mangent pas comme il faut, alors cela a un impact sur la productivité de mon troupeau. Si j’avais plus d’argent, j’achèterai une bonne clôture afin de protéger mes animaux et de pouvoir délimiter l’aire de pâturage. Avoir une bonne clôture est en réalité plus important que d’avoir de la main d’œuvre pour moi.

En étant Assistant en Santé Animale, j’ai appris à diagnostiquer, à vacciner, à injecter, à vermifuger. J’ai aussi appris les différentes maladies qui existent et comment les combattre.

Mon activité est plus forte à présent car mes animaux sont en bonne santé. Je suis capable de les soigner quand ils en ont besoin. Et un animal en bonne santé est signe que l’élevage se développe bien et que mon activité évolue. La clé de l’agriculture et de l’élevage plus particulièrement, est d’avoir des animaux en bonne santé.

Grâce au projet, mon quotidien s’est amélioré et mes revenus ont augmenté. Les fermiers de mon village bénéficient de mon assistance technique vétérinaire. Je les forme, je leur facilite l’accès aux médicaments, ceci afin qu’un maximum d’éleveurs puisse avoir des animaux en bonne santé.

@Mélindika

Melick Kapoyo, éleveur bovin, village d'Ibula

Je m’appelle Melick Kapoyo, j’ai 44 ans et 11 enfants. Je viens du village d’Ibula situé dans la chefferie de Musungwa en Zambie. Je vis principalement de l’agriculture, j’ai des animaux et des cultures. Je fais aussi de la poterie afin d’avoir d’autres revenus.

Mon plus gros challenge est de soigner mes animaux car les médicaments coûtent cher et je n’ai pas énormément d’argent. J’ai 150 vaches à soigner, ça fait beaucoup !

Grâce au projet, j’ai accès à des campagnes de vaccination ainsi qu’à des soins pour protéger contre les tiques. Globalement, je traite mes animaux tout seul. Mais quand c’est trop difficile, j’appelle Malambo, l’Assistant en Santé Animale d’Ibula afin qu’il puisse m’aider. C’est auprès de lui que je me fournis en médicaments. Lui sait me conseiller. Et j’ai appris beaucoup de choses depuis que je fais partie de ce programme.

Je peux dire que, grâce au projet, mes animaux sont sains et en bonne santé. Je peux produire plus et élever plus d’animaux.

Les dernières actualités