Zoom sur un métier pour les jeunes

PARTAGER

Des lapins et des pintades offrent des perspectives d'avenir aux jeunes.

Dans les pays où Elevages sans frontières intervient, les populations sont souvent très jeunes avec un âge médian de moins de 20 ans. La formation et l’insertion professionnelle sont donc des enjeux cruciaux pour éviter les risques de marginalisation, de précarité et de chômage des jeunes.

Au Sud Bénin, des jeunes en situation de grande vulnérabilité, due à des accidents de vie, des décrochages scolaires, une absence d’accompagnement de leurs familles ou un manque de moyens matériels et financiers, ont été formés aux techniques d’élevage de lapins, animal très prolifique dont la viande est très demandée. Grâce à leur élevage de lapins, Firmin, 19 ans, a commencé son apprentissage en menuiserie et Judicaël, 20 ans, a pu s’inscrire à une formation en couture à Allada. Christine, 17ans, veut quant à elle réussir et prospérer dans son activité d’élevage, pour construire une maison pour sa famille mais aussi rendre fier son entourage.

Au Nord Togo, une quarantaine de jeunes se sont formés à l’élevage de pintades au sein des Maisons Familiales de Formation Rurale*. Ils sont aussi accompagnés dans la mise en place de leurs élevages : grâce au financement de son projet par la COOPEC-SIFA**, Lare, 30 ans, a construit et équipé un poulailler. Son élevage compte 500 volailles et il a déjà gagné 2 287 € depuis le lancement de son activité en juin 2020. Sans ces appuis, il aurait cherché du travail en ville, privant les campagnes d’activités porteuses d’avenir. L’élevage lui a permis de rester dans son village et il compte aujourd’hui s’investir définitivement dans cette activité.

Les dernières actualités

UNE seule santé

Santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes : des enjeux indissociables.